Si vous n’avez pas l’habitude d’ajouter du chocolat dans vos recettes, vous passez à côté de quelque chose ! Donnez de la saveur et de l’onctuosité à vos plats salés grâce aux conseils du chef et sommelier Eyal Liebman.

Formé par le réputé chef Didier Leroy, Eyal Liebman a officié dans plusieurs restaurants courus de Toronto, dont Harbour 60 et le Böehmer. Découvrez la polyvalence du chocolat en prenant part à l’un de ses fameux repas qui mettent cet ingrédient à l’honneur.

Considérez le chocolat comme n’importe quel autre aliment

Si cuisiner avec du chocolat vous intimide, envisagez-le sous un nouveau jour. Oui, le chocolat se déguste en dessert, mais il peut aussi être l’ingrédient vedette d’un plat de résistance, au même titre qu’une épice ou des fines herbes.

Choisissez judicieusement votre recette

Le chocolat noir ajoute onctuosité et saveur à une foule de plats, mais si vous le cuisinez pour la première fois, optez pour une recette facile de sauce ou de mets consistant, comme un mole mexicain, un chili ou un ragoût.

Prêtez attention au taux de cacao

Le pourcentage de cacao contenu dans le chocolat varie d’une tablette à l’autre, il détermine son profil aromatique et son point de fusion. Pour un plat salé, mieux vaut opter pour un chocolat noir à 65 % (ou plus) de cacao.

Tenez compte des degrés

Que ce soit pour tempérer du chocolat ou le cuisiner, la température joue un rôle clé. N’oubliez jamais que s’il a le malheur de bouillir, il sera brûlé. La meilleure manière de vous y prendre, c’est encore d’y goûter : il aura alors une saveur distinctive, que vous reconnaîtrez avec le temps.

N’ayez pas peur d’expérimenter

Procéder par essais et erreurs : voilà ce qui permet de devenir un bon chef. N’hésitez pas à créer différentes textures et formes de chocolat. Saupoudrez une salade de grains de cacao, intégrez-le à une sauce barbecue ou servez-en avec un rôti de bœuf ou un filet de porc. Il existe mille et une façons d’ajouter du chocolat à vos plats préférés !